10. Harmonisation du système neurovégétatif – Stimulation du système digestif et des organes


Harmonisation du système neurovégétatif – Stimulation du système digestif et des organes

PRINCIPAUX EFFETS DE LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE – chapitre10


Les organes sont stimulés et accompagnés dans leur fonctionnement physico-chimique par le mouvement. Les enjeux essentiels de l’activité physique ne résident ni dans l’effort à fournir, ni dans la quantité, mais dans les résultantes internes du mouvement. Le malaxage cellulaire, qui découle d’un “remue-ménage” intérieur conséquent, déclenche une série ascendante d’actes physicochimiques aboutissant à réparer et à accroître les éléments cellulaires par amélioration générale du métabolisme.
Le va-et-vient régulier jusqu’à la dernière vertèbre, stimulant les nerfs qui commandent les organes aux espaces intervertébraux, impulse ainsi une optimisation des fonctions organiques, dont celles liées au système digestif.
En interne « l’inversion de la pesanteur” repousse toutes les masses internes vers le haut. Le diaphragme s’en trouve soulagé. Les organes, qui suivaient les lois de la pesanteur, vont non seulement bénéficier d’une légère pression, axée cette fois du bas vers le haut, mais également être bercés latéralement. Petit à petit tous ces mouvements internes leur permettent de retrouver une forme plus harmonieuse, les masses et le positionnement des organes, les pressions, s’équilibrent. Les points d’appuis quasiment permanents qu’ils pouvaient avoir se modifient. Plus mobiles, plus souples, plus libres, ils fonctionnent mieux.


LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE sur chi-machine-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*