5. Vertèbres décomprimées __ Réhydratation des disques intervertébraux


Vertèbres décomprimées __ Réhydratation des disques intervertébraux

PRINCIPAUX EFFETS DE LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE – chapitre5


Comment la Chi Machine© libère-t-elle les tensions ?

Nous retrouvons le mouvement qu’effectuent de nombreux thérapeutes, ostéopathes, masseurs, et les sportifs entre eux. On prend le partenaire par les chevilles et on entraîne les pieds vers la droite, puis vers la gauche, en tirant plus ou moins fort. Cela libère les tensions et détend les articulations. Avec la Chi Machine© il s’agit de microphénomènes répétitifs. Ils ont plusieurs avantages. Tout d’abord, personne ne se fatigue puisqu’elle est infatigable. Il s’agit de microphénomènes, donc très progressifs. Ils ne brusquent absolument pas l’organisme et ne se développent qu’au fur et à mesure que nous nous relâchons. C’est la réponse en résistance de l’organisme qui module les effets. Il n’y a pas d’erreur de manipulation possible. Le mouvement de la Chi Machine© du Docteur Inoue a été étudié pendant une dizaine d’année et est parfaitement adapté à la physiologie humaine. Rappelons que les nombreuses copies apparues ces dernières années ne peuvent procurer les mêmes résultats. Elles peuvent, par contre, poser de sérieux problèmes. Voire provoquer ce que l’originale résout. Pour en savoir plus: cet article et le site www.chi-machine-france.fr.

Petit à petit, l’élasticité recouvrée des tissus permet de décomprimer, par exemple, les cellules des disques intervertébraux. Les micros étirements répétitifs leur donnent un peu de vacuité. Moins ils sont “écrasés”, mieux ils se réhydratent et, reprenant du volume, ils retrouvent leur rôle d’amortisseur. La colonne devient plus souple, s’articule avec plus d’aisance et l’ensemble de la moelle épinière s’en trouve plus à l’aise. C’est tout simplement automatique. Les phénomènes douloureux liés aux différentes tensions, à la présence de toxines, à l’écrasement des disques, vont diminuer progressivement. Les organes, remués en tous sens, vont retrouver plus de souplesse et harmoniser leur positionnement. Aucune promesse quantitative ne peut bien sur être faite, il y a trop de paramètres qui jouent individuellement, mais il est aussi indiscutable que le travail se fait dans cette direction.
Après plusieurs années de tests cliniques, ces faits ont été systématiquement observés par, notamment, le Professeur Neil B. Piller, chercheur et chirurgien de l’école de Médecine de l’Université de Flinders qui a publié de nombreux compte-rendu de ses études cliniques. Disponibles en anglais sur le site chi-machine-france. En cours de traduction.


LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE sur chi-machine-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*