Chi Machine l’Ère Nouvelle 2013

Paru dans le Magazine l’Ère Nouvelle Décembre 2013

« Tout problème vient d’une stagnation » Résumé de la Médecine Chinoise

En dehors de toute pensée, il y a un « état des choses ».
Essayer d’effacer le « point de vue », éclairer le paysage des Mécanismes du Vivant, c’est l’objectif.

Plutôt dans la recherche à la base, je tente de comprendre la nature de la vie, en dehors de tout phénomène culturel, temporel, même humain !

Le fil conducteur le plus simple, et le plus sûr, pour passer d’un sujet à l’autre, d’une solution à une autre, est d’en ancrer l’origine, le positionnement, dans ce qui est prévu par la Nature, et d’uniquement chercher à le restaurer.

Les autres options devraient rester anecdotiques et temporaires.
Mathématiquement, les capacités de notre ADN relèvent de l’infini. Il ne les utilise très mal parce que nous ne cessons de le perturber. Pour identifier nos erreurs, parfois ancrées depuis des millénaires, et comprendre comment, ici et maintenant, autoriser la remise en route de ces capacités, il convient d’en connaitre les processus et les origines.
Si ma collaboration avec l’Ère Nouvelle se perpétue, je vous transmettrai les fruits de ces dizaines d’années d’exploration. En tant qu’esprit synthétique, je n’ai rien découvert, seulement appris à contempler et recevoir. Voici pour les présentations.
Prenons ce postulat, que je développerai … Une autre fois je l’espère :
Il n’y a qu’une seule cause de maladie. Il n’y a également qu’une seule maladie qui se manifeste par différents symptômes. La santé n’est pas le fruit du hasard, la maladie pas davantage. Chaque effet à une cause.
Si donc, comme le dit si bien la médecine chinoise, tout problème vient d’une stagnation, il s’agit de rétablir, physiquement, affectivement, et même transcendantalement, le bon rythme à chaque fonction.

Aujourd’hui, première étape, découvrons, pour une génétique comme la nôtre, l’importance du mouvement physiologique. Il est la base de tous nos mécanismes d’assimilation.
Nos cellules sont comme des petites éponges, prévues pour être quotidiennement malaxées.
Nous ne sommes pas des arbres, tous les possibles de notre organisme sont censés être utilisés, ne serait-ce que pour rechercher notre nourriture quotidiennement.
Prenons des images simples – J’adore le « Petit Prince ». Tout semble toujours multifactoriel, pourtant, au bout du bout de l’univers quantique, la matière n’existe pas. C’est un océan homogène, à la fois énergie et vibration. Seule l’échelle à laquelle nous observons un phénomène détermine son apparence. Une réalité importante en découle, dans l’univers rien n’est statique, tout est en mouvement, tout est du mouvement.

Quid donc de notre activité physique ?
Les sportifs sont non seulement souvent en meilleure santé, physiquement parlant, mais, à moins d’user de molécules bizarres, ils ont un bon moral et font peu de dépressions.
Pour autant, dans l’activité physique le plus important n’est pas de produire un effort, mais « d’agiter le bocal ». Certains métiers, comme infirmière, hôtesse de l’air ou serveur, vérifient ce phénomène. Alors qu’ils trottinent toute la journée, ils n’obtiennent pas les résultantes d’une bonne activité physique, malgré le kilométrage enregistré quotidiennement.
Par contre, sautez sur place cinq minutes, ou faites un peu de trampoline, et vous découvrirez ce que « agiter le bocal » signifie.

Le Docteur Shizuo INOUE, qui s’intéressait particulièrement à ces mécanismes d’assimilation profondément liés au mouvement, et après 40 ans de Médecine Chinoise, a été fasciné par le mouvement ondulatoire, particulier et performant, de ses poissons rouges. S’il immobilisait l’un d’entre eux, il s’asphyxiait rapidement. Il s’est rendu compte que cette ondulation nous convient parfaitement et génère dans notre organisme une double sinusoïde longitudinale travaillant sur toutes ses parties en profondeur.
De là, il a ensuite mis au point une petite machine, apparemment anodine, la Chi Machine®, attention aux imitations*, qui permet d’impulser ce mouvement à tout le corps sans aucune dépense énergétique. Il a alors constaté qu’en quelques minutes, un bien-être pétillant, comme une infinité de fines bulles de champagne, parcourait en onde frémissante l’ensemble de son organisme, jusqu’au bout des doigts. Un peu comme le fourmillement que nous éprouvons après avoir dormi sur un bras replié et qui a été « privé » d’oxygène. C’est l’assimilation de l’oxygène que nous ressentons. Cette sensation intense, les phytothérapeutes chinois l’appellent la circulation oxygéno-sanguine. Les amateurs de Tai-chi ou de Chi-Gong aussi connaissent bien ce phénomène du Chi, et les Maîtres en Arts Martiaux tirent une grande part de leur efficacité de sa maîtrise.

Quand je vous dis qu’il n’y a pas mieux que les processus prévus par la nature. La Chi Machine® ne « fait » rien. Il ne s’agit que de mouvement. Par contre, ses particularités exceptionnelles permettent d’en obtenir une foule de résultats. Par exemple, en 10 minutes vous assimilez autant d’oxygène qu’en 1h30 de marche rapide ! Sans compter tous les autres bénéfices que la seule marche ne saurait apporter.
Parce que la pression cellulaire est le mécanisme optimal d’assimilation.

Pour jouer avec, il suffit de s’étendre, et de poser ses chevilles sur le reposoir munis de deux réceptacles. Un petit mouvement latéral va faire onduler tout le corps. Un peu comme quand on agite une corde de droite à gauche, elle ondoie sur toute sa longueur.
Il suffit de se laisser bercer. Les premières fois cinq minutes suffisent.
La nature, économe et holistique, utilise la pression cellulaire que cela engendre, pour faire pénétrer l’oxygène, mais aussi l’eau, les nutriments, et commencer d’évacuer mécaniquement les toxines que ce mouvement interne déloge des points les plus reculés de notre organisme.
L’ondulation de la colonne vertébrale, point de départ du système nerveux, directement relié aux organes, allié à cette amélioration de l’assimilation, va stimuler tout le métabolisme. De plus cela produit des micro-phénomènes d’étirements, très progressifs, et parfaitement adapté à toutes les conditions physiques, et qui ne se répercutent qu’en fonction de la réponse en résistance de notre organisme.
Quand nous allons voir un acupuncteur, il va débloquer des points qui le sont par carence de ce massage qu’induit le mouvement interne. La Chi Machine® le fait.
Petit à petit les micro-contractures se relâchent et disparaissent, l’organisme se détend et l’architecture osseuse se re-symétrise.
Ces micro-étirements redonnent un peu de vacuité aux espaces intervertébraux, permettant aux disques de se regonfler en se réhydratant et petit à petit, de remplir à nouveau leur rôle de liaison souple et d’amortisseur. La diminution des pressions exercées, s’alliant à une détoxination facilitée, atténue les phénomènes douloureux qui en résultaient, jusqu’à disparition totale le plus souvent.
Ce mouvement latéral en étirement est bien connu des ostéopathes. C’est un travail préparatoire, fastidieux sur la durée, et rarement mené au terme de son efficacité. La Chi-Machine®, infatigable, le remplit à la perfection, et sans réticence. De plus en plus d’ostéopathes, mais aussi de nombreux thérapeutes plus largement « dans l’aide », l’utilisent en cabinet, ainsi que pour eux-mêmes. De par le bien-être et la réceptivité profonde qui en découle, toutes les mesures thérapeutiques associées s’en trouvent potentialisées.

Cadeau bonus, cette activité totalement passive, en quasi apesanteur, ne sollicite aucunement le muscle cardiaque et permet à chacun d’en bénéficier. J’en ai vendu une à un centenaire, et de nombreuses personnes, handicapées ou alitées, y trouvent un réconfort et une aide à la récupération irremplaçable. Ce qui n’empêche nullement les sportifs de haut niveau d’en tirer avantage. Martine Gardénal, médecin homéopathe, attachée à l’INSEP, fait partie des aficionados. Tout comme Michel Dogna, feu Jacqueline Bousquet ou Jean-Michel Weiss, et même quelques-unes de nos plus grandes stars de cinéma français, comme Catherine Deneuve, sur les conseils de leur thérapeute, m’en ont commandé une, et s’en ont fait leur compagne quotidienne.

Pour nos organes, ces changements de position libèrent les points d’appuis quasi permanents qui ont tendance à se constituer. Les escarres, par exemple, apparaissent du fait que le milieu n’est plus correctement oxygéné et nourri et que les toxines s’y accumulent.
L’immobilisme et le manque de mouvement ont des conséquences multiples :
Concentration de toxines non évacuées, création de milieux anaérobies pathogènes, facteurs de dégénérescence « ose », de cancérisation, les cellules cancéreuses, anaérobies, étant d’après le Dr Lanka une mutation rétrograde indifférenciée causée par une hypoxie. Et mauvaise hydratation, même en buvant normalement (problème caniculaire chez les vieillards).
Les intestins bénéficient particulièrement des effets du mouvement. Tout le monde sait que la sédentarité constipe. L’hydratation intense engendrée par la Chi Machine®, agit non seulement sur le contenu des intestins, mais aussi sur les éléments adhérents aux parois internes, ce qui va permettre une meilleure évacuation, et petit à petit, les décoller en douceur.
Une sorte d’hydrothérapie au lent cours.

En quelques jours, les membres se délient. Une sensation de légèreté, évidente pour ceux et celles qui ont les jambes lourdes, surprend chacun. Et l’impression de rajeunir qui nous étonne chaque jour davantage.
L’efficacité de la Chi Machine est telle qu’il est prudent de ne faire que quelques petites minutes les premiers jours. L’évacuation dans les fluides internes des toxines, si elle est trop importante, se signale par de jolis maux de tête, sensation de mal de mer, d’estomac perturbé, etc.….
Progressivement vous passerez à des séances de 10 minutes, voire beaucoup plus.
Là, on entre dans une autre dimension pour « accro » du décollage quasi transcendantal dans lequel certaines de ces longues séances vous propulsent.

Trouver une solution qui, en un laps de temps aussi court et de manière aussi complète et passive, atteint, par résonance, l’ensemble des points de l’organisme, procède d’une vraie panacée.
Passant de longues heures, écriture oblige, devant mon ordinateur, je sais maintenant qu’il me suffit de quelques minutes sur cette petite compagne qui, depuis plus de quinze ans, ne me quitte plus, pour effacer en profondeur fatigue et tension.

En résumé :
Massage au cœur des cellules
Drainage lymphatique puissant
Assimilation Eau, Oxygène & Nutriments
Libération des tensions
Rééquilibrage de l’architecture osseuse
Soulagement des phénomènes de Jambes lourdes

Une séance de Chi Machine®,  en dehors de son côté réparateur et restructurant, est aussi le moment idéal pour se débrancher du monde, se régénérer, se défatiguer, s’oxygéner à fond, se préparer à une bonne nuit de sommeil… etc.

Imaginez-vous, lumière tamisée et musique douce, en train de vous laisser masser en profondeur, couplé à un drainage qui atteint même les veines profondes, et accéder à une méditation de qualité.
Arrêtez de penser. Vous le vérifierez, plus on est bien, moins on pense.
J’appelle cela un jeûne émotionnel…

« Ce que vous aurez appris en écoutant la parole des autres vous l’oublierez bien vite.
Ce que vous aurez compris avec la totalité de votre corps, vous vous en souviendrez toute votre vie. Connaître quelque chose veut dire l’expérimenter concrètement.
« Sans pratique aucune vertu. » Lao-Tseu
« Ne rien croire, essayer. »

Un commentaire à propos de “Chi Machine l’Ère Nouvelle 2013

  1. Bonjour Monsieur, je viens de lire votre article sur la « chi machine, c’est très intéressant. je voudrais savoir s’il est possible de guérir l’eczéma
    variqueux grace à cet appareil. J’en souffre depuis 8 ans, et cela ne fait que d’empirer, quand je dis souffrir, c’est vraiment peu dire, car c’est une douleur permanente qui me handicape énormément. Je ne sais plus à quel saint me vouer, à 64 ans, j’ai encore tant de choses à faire et je voudrais tellement me guérir.
    Merci pour votre réponse

Répondre à Marie Louise Blochouse Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*