1. Oxygénation & Meilleure combustion dans les cellules


Oxygénation & Meilleure combustion dans les cellules

PRINCIPAUX EFFETS DE LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE – chapitre1


Le mouvement de la Chi Machine©, par massage interne, augmente la pression cellulaire et améliore l’assimilation de l’oxygène par le sang, de manière intensive mais sans sollicitation du cÅ“ur. Une bonne oxygénation tissulaire, ce que procure l’activité physique, même passive, active la combustion des graisses, combustion des hydrates de carbones. L’oxygène, qui constitue 62 % de notre organisme, (Clément Duval Directeur Scientifique au CNRS), remplit également la fonction basale la plus déterminante pour l’assimilation des nutriments et la combustion des déchets présents dans notre corps. Ce “métabolisme basal” est fondamental pour les organismes aérobies.
En son absence, nous ne survivons, en moyenne, pas plus de cinq minutes.
Nous consommons quotidiennement 126.000 litres d’air, soit 26.000 litres d’oxygène. Cet oxygène atmosphérique est normalement présent en quantité suffisante. Même dans les pires embouteillages, les automobiles, grandes consommatrices de ce précieux comburant, ne tombent pas en panne par manque d’oxygène. Et pourtant, nous sommes mal oxygénés !
L’oxygène agit comme une véritable bougie physiologique. Pour un moteur à explosion, une mauvaise qualité de carburation est productrice de déchets, aboutissant à un encrassement de la mécanique et à une pollution atmosphérique importante. Un bon allumage et une bougie de qualité, améliorent la combustion et, petit à petit, le niveau de pollution baisse et un auto-nettoyage se met en place.
Une bonne assimilation de l’oxygène rétablit notre métabolisme et favorise une élimination correcte des résidus présents dans l’organisme.
Quand nous respirons, l’hémoglobine du sang, dans les poumons, fixe l’oxygène de l’air pour le transformer en oxyhémoglobine. Cette oxyhémoglobine, au cours de son périple dans l’organisme, va céder son oxygène assimilable et engendrer à nouveau de l’hémoglobine.
La boucle est bouclée quand cette nouvelle hémoglobine va se réoxyder dans les poumons.

Cette combinaison hémoglobine/oxygène, réaction chimique équilibrée, avec variation du volume gazeux, puisque l’oxygène de l’air est absorbé, est différente, quantitativement, selon la pression. Dans le mouvement la pression étant plus grande, la combinaison hémoglobine/oxygène sera plus importante et permettra à l’oxyhémoglobine de libérer plus facilement son oxygène assimilable, la pression de l’organisme (intérieure) ayant, en proportion, augmenté grâce au mouvement.

Nous mettons alors le doigt sur le point le plus intéressant. Dans l’activité physique, ce n’est pas tant de produire un effort qui est important, que les résultantes internes du mouvement, dont l’augmentation de la pression cellulaire.
Cette libération facile de l’oxygène qu’engendre la pression nous montre que la fixation de l’oxygène sur l’hémoglobine est relativement fragile. Comme nous l’avons évoqué plus haut, le point d’amélioration recherché n’est pas quantitatif, comme les voitures, nous manquons rarement d’oxygène. Le problème est que nous l’assimilons mal. Le mécanisme le plus naturel pour améliorer l’assimilation de l’oxygène, c’est, tout simplement, celui prévu par la nature, le mouvement qui augmente la pression cellulaire.
En anaérobie – manque d’oxygène – on est plus facilement essoufflé. La Chi Machine© procure une sensation de « grand air » du à une oxygénation intense des cellules pulmonaires.

Dix minutes de Chi Machine© représentent l’équivalent, en terme d’assimilation de l’oxygène, d’une heure et demie de marche. Ce processus d’oxygénation par le mouvement ne pose aucun problème à l’organisme.

Une pratique régulière de la Chi Machine© permet de diminuer les effets de la carence en oxygène.


LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE sur chi-machine-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*