Pourquoi le mouvement a-t-il tant d’importance ?


Pourquoi le mouvement a-t-il tant d’importance ?

PRINCIPAUX EFFETS DE LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE – INTRODUCTION


Considérons l’univers dans son ensemble: sa nature même est mouvement. Si rien n’est statique, tout est mouvement. Selon les formes de vie, il varie, en vitesse, en intensité, en variété et en durée. Le colibri, comme certains poissons, sont toujours en mouvement. Ils ne pourraient, « sous peine de mort », s’arrêter. Les arbres et les plantes, même les roches les plus denses, sous forme infinitésimale, connaissent le mouvement. Notre génétique est couplée, pour atteindre son fonctionnement optimal, à des types de mouvement liés à nos modes de vie dans notre biotope originel.
Notre génétique étant pratiquement stable, ses besoins, en regard des résultantes de l’activité physique, sont sensiblement les mêmes qu’au paléolithique.
Les espèces qui nous accompagnent depuis cette époque, dans la mesure où nous n’avons pas trop modifié leurs biotopes, ont conservées le même type de comportement qu’en ces temps reculés.
L’être Humain, par contre, reste persuadé qu’il peut trottiner un peu, manger des frites et passer plusieurs heures par jour à regarder la télévision, ou à pianoter sur son ordinateur, et que tout ira bien! Tous ceux qui prennent le temps de s’entretenir d’une manière ou d’une autre, savent bien qu’il n’en est rien. Plus on se bouge, mieux on se porte. Et pas seulement physiquement. Le moral aussi va mieux.
On parle aussi de plus en plus « d’information » sans se préoccuper des moyens qui leur servent de véhicule – l’énergie et ses supports de transmissions – et sans prendre en compte une hypothèse fondamentale : à savoir qu’Information, Energie et vecteurs de transmissions sont indissociablement liés !
Nous vivons dans un univers holistique dans lequel le tout agit sur la partie et vice-versa.
Nous pensons à la qualité de notre alimentation, à la « qualité » de l’air, aux diverses pollutions auxquelles nous sommes soumis et oublions facilement un point essentiel, le support de tous les échanges: Notre corps.

Pour faire simple:
Considérons-le comme un moteur auquel on fournit un carburant pour qu’il fonctionne. Un moteur en bon état fonctionne mieux. Ses tuyaux d’alimentation en carburant, ses pistons, ses bougies, ses circuits électriques doivent être en état. Un carburant de qualité lui permet également de mieux fonctionner. Un excellent moteur alimenté avec un carburant de mauvaise qualité fonctionnera de moins en moins bien et s’usera plus vite. Il deviendra un moteur de mauvaise qualité. Il sera alors un peu tard pour lui fournir un carburant de premier choix en espérant qu’il retrouvera ses performances originelles. C’est un peu le cas avec notre organisme, tout en étant très différent.
Notre organisme se régénère en permanence et nous pouvons restaurer la qualité de ses constituants.

Nous n’avons pas un carburant, mais plusieurs: l’oxygène, l’eau, la lumière, les nutriments, divers autres phénomènes « vibratoires » et… le mouvement.
L’oxygène: le plus indispensable. Sa présence seule n’est pas suffisante. Nous devons l’assimiler et il doit se combiner à d’autres. Comme pour les moteurs à explosion, lorsque le mélange air/carburant/étincelle d’allumage est de mauvaise qualité, s’il y a des résidus dans le carburant, ou si l’une ou l’autre source est insuffisante, le rendement est mauvais, le moteur s’abime et s’encrasse. Notre « moteur » à nous est mou, spongieux, il est constitué essentiellement de fluides et de matière imbibée. Rien n’est étanche. Il a besoin de ces échanges intra et extra cellulaires permanents, au travers des parois des vaisseaux, des organes. La paroi des intestins que l’on a longtemps considérée comme infranchissable, est un lieu de passage essentiel. Dans notre organisme le mouvement, par pression, malaxage, impulsion de répondre à ces besoins.
Il permet également une bonne liaison/assimilation de ce carburant principal qu’est l’oxygène. Et même si on commence de parler sérieusement des « moteurs à eau », nous n’avons pas vraiment conscience qu’il s’agit, pour nous, d’un carburant opérationnel. Elle est à la fois constituante, 70% de notre organisme, vecteur de déplacement interne, source d’énergie et support d’information. Sans une bonne hydratation, on n’a pas vraiment la forme, et son renouvellement permanent est absolument nécessaire – plus par les fruits et le végétal que par la boisson directe. La lumière: Les pays nordiques ont bien identifié les conséquences de ce type de carence. La luminothérapie vise à suppléer cette insuffisance d’un comburant synthétiseur.
Nous avons, sur le plan organique, tout un réseau de circulation d’informations et d’énergies : Notre système neuronal et nerveux. Une sorte de circuit électrique ponctué de répartiteurs. Quand il est de mauvaise qualité, que ses gaines sont détériorées, de nombreux problèmes en découlent. Lorsqu’il est coupé, cela va de la disparition d’informations – insensibilité, par exemple – à la paralysie – on ne peut plus envoyer d’ordres aux membres. Tout ceci pour simplement comprendre que se préoccuper uniquement de la qualité du carburant n’est pas suffisant. L’essentiel des processus sont issus du mouvement qui les propulse. Toutes les combinaisons se font par son intermédiaire en vue de maintenir la qualité du support à fins qu’il puisse exprimer son potentiel.
Le mouvement, dont on peut résumer l’importance en prenant conscience qu’il est la nature même de l’Univers, va révéler son rôle primordial, à la fois moteur et carburant, en initiant tous les processus vitaux. Au sein de notre organisme, il s’avère nécessaire à la bonne qualité de sa régénération constante.
Retenir cette clef fondamentale qu’enseigne la Médecine Chinoise, que « Tout problème vient d’une stagnation », est donc un grand pas dans la compréhension des “Véritables Mécanismes du Vivant”. Développer cette notion dans tous les aspects de la Vie est d’une grande aide. Que ce soit pour le physiologique, que les effets de la Chi Machine© abordent directement, mais également pour le professionnel, l’affectif, le relationnel, voire le transcendantal, à l’amélioration desquels elle participe, … Faites bouger les choses! Agitez le bocal !

Dans le mouvement tout devient plus léger, plus orientable, plus manipulable, plus transformable.

C’est la nature même de la Vie, mouvement et transformation permanente. Ces deux paramètres sont indissociables et interdépendants. Notre organisme, qui se renouvelle en permanence, n’est jamais totalement statique. Durant les heures d’éveil, il a besoin des résultantes du mouvement programmées pour notre génétique.


LA CHI MACHINE© SUN ANCON du DOCTEUR INOUE sur chi-machine-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*